ACPCULTURES+ AU FESTIVAL DE CANNES

Printer Friendly and PDF

ACPCULTURES+ AU FESTIVAL DE CANNES

Conférence sur les opportunités de coproduction avec l’Afrique

C’est une salle comble qui a accueilli les 3 gagnants du Prix UE/ACP invités par le Programme ACPCultures+ pour participer à la conférence « Opportunités économiques et créatives : coproduction et distribution entre l’Afrique et l’Europe », qui s’est tenue à Cannes ce 21 mai.

Outre Alain Gomis (réalisateur de Félicité, Etalon d’or au FESPACO), William Mbaye (réalisateur du documentaire Kemitiyu, meilleur documentaire au FESPACO) et Twiggy Matiwana (réalisatrice de The Bicycle Man, Poulain d’argent au FESPACO), le panel a réuni Annica Floren (Direction Générale de la Coopération Internationale et du Développement), Giuseppe Abbamonte (Directeur Politiques Media, DG Connect) et Vincenzo Bugno, du World Cinema Fund de la Berlinale.

Le participants ont présenté des cas pratiques de coproduction entre l’Europe et l’Afrique et ont mis en avant l’importance d’utiliser de l’expertise locale quand un film est financé par des fonds européens ou d’un Etat membre de l'Union.

« Nous avons formé sur le tas un grand nombre de professionnels congolais. Nous avons utilisé des formateurs sénégalais pour accentuer la coopération sud-sud », a rappelé Alain Gomis. Le réalisateur franco-sénégalais a expliqué comment il a travaillé avec les techniciens et l'équipe du film Viva Riva de Djo Tunda Wa MungaViva Riva a été financé en 2009 par le programme ACP Films, l'ancêtre d'ACPCultures+. Cet élément prouve qu'au fil des ans, le soutien au secteur audiovisuel dans les pays ACP est capable de développer des compétences fortes et permanentes. C’est un aspect qui a d’ailleurs été confirmé par d’autres bénéficiaires du Programme présents à la conférence, comme Philippe Lacôte (réalisateur de RUN)  qui a expliqué également le rôle fondamental des fonds locaux pour donner crédibilité aux films. Ama Ampadu (productrice de Lamba rappelé l’importance du soutien EU/ACP comme levier de financement.

Twiggy Matiwana et William Mbaye ont parlé de l’importance du Prix UE / ACP pour la circulation de leur film. Pour rappel, le Prix consiste en un soutien au doublage et/ou au sous-titrage des films et à l’invitation des réalisateurs au Festival de Cannes et aux Dev Days à Bruxelles. Le Prix a également permis d’organiser trois projections au marché de Cannes pour les trois films.

« La projection au Doc Film Corner nous donne une énorme visibilité », a déclaré William Mbaye. « Grâce au doublage en Swahili nous pourront en outre faire une tournée dans les écoles et centres culturels dans beaucoup de pays africains. Cet aspect pédagogique est extrêmement important pour nous et n’aurait pas pu être fait sans le soutien de l’UE et des ACP ».

La réalisatrice sud-africaine Twiggy Matiwana a expliqué que grâce au Prix son  film The Bicycle Man pourra bénéficier d’une visibilité inespérée auprès des programmateurs de festivals et agents de vente. « Nous, jeunes réalisateurs du sud, nous avons besoin d’être accompagnés dans les grands marchés internationaux. Nous n’avons pas l’expertise et les moyens pour y arriver tous seuls. Nous ne savons pas bien vendre nos films et il n’y peu de marchés audiovisuels en Afrique. Ce pour cela que nous sommes à la recherche constante de bourses et d’opportunités pour pouvoir voyager, nouer de contacts à l’étranger et présenter nos films en Europe », a-t-elle conclu.

22 mai 2017
© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu