APPUI ACP-UE : RESULTATS ET PERSPECTIVES

Printer Friendly and PDF

Image taille réelle

 

Résultats et perspectives en matière d'appui ACP-UE aux industries culturelles

Après une année riche en accomplissements et réalisations diverses, je voudrais,  au nom de toute l’équipe du Département des Affaires politiques et du développement humain, souhaiter à tous une excellente année 2017. En prenant le temps de mesurer le chemin parcouru et les résultats engrangés par les différents programmes en faveur du développement des pays ACP et du mieux-être de leurs populations, un seul constat s’impose : les avancées sont réelles, même si les défis qu’il nous reste à relever sont nombreux. Le groupe ACP est plus que jamais déterminé à mettre en pratique la vision exprimée par nos Chefs d’Etat et de Gouvernements lors du 8e Sommet tenu en juin 2016 en Papouasie Nouvelle-Guinée, lesquels ont déclaré : «Nous reconnaissons la nécessité de placer la culture au cœur des décisions politiques et des stratégies de développement, pour que les industries culturelles, étant non seulement des sources de création d’emploi et d’innovation, soient également des vecteurs de paix, de cohésion sociale et de développement humain durable» (Déclaration de Port Moresby – article 14). Restons donc  engagés, mobilisés et proactifs pour que chaque citoyen puisse mesurer les effets concrets de nos actions.

- Léonard-Emile Ognimba, Sous-Secrétaire général du Groupe des Etats ACP – Département des Questions politiques et du Développement humain

Le présent article vous informe sur les principales activités menées, les résultats atteints et les perspectives dans le cadre de l’appui ACP-UE aux industries culturelles ACP.

…………………………………………………

En 2012, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ACP réunis à Sipopo soulignaient l’importance de la culture dans le développement durable et déclaraient avec force : « Pas de futur sans culture ». Depuis lors, le Programme ACPCultures+ n’a eu de cesse de traduire cette devise en actions. Des résultats importants ont été atteints en termes de structuration du secteur, d’amélioration de la production et de la diffusion des œuvres ACP ainsi qu’au niveau de la formation des opérateurs, en particulier les jeunes professionnels.  Alors que le Programme ACPCultures+ intensifie ses efforts pour renforcer durablement le secteur, le groupe ACP sait pouvoir compter sur le soutien indéfectible de ses partenaires européens avec lesquels il partage une même vision. En effet, la culture fait partie intégrante de la stratégie de coopération entre les pays ACP et l’Union européenne, telle que définie dans l’Accord de Cotonou, notamment en son article 27. Depuis 2007, 3 programmes ont ainsi été mis en œuvre par le Secrétariat ACP et financés par les 9e et 10e Fonds européens de développement : ACPFilm, ACPCultures et ACPCultures+.

Activités réalisées

Le programme ACPCultures+ est doté d’un budget de 30 millions d’euros (contre 14,3 millions sous le 9e FED). Depuis 2012, le programme soutient l’ensemble du secteur (cinéma/audiovisuel et autres industries culturelles) et couvre tous les maillons de la chaîne de valeur,  notamment la production, la distribution et la formation. Suite à deux appels à propositions lancés en 2011 et 2012, 55 projets ont été soutenus pour un montant de 23,3 millions d’euros. Les activités impliquent environ 200 organisations culturelles (dont beaucoup sont gérées par de jeunes professionnels ACP) travaillant en partenariat. Ces projets sont menés dans plus de 60 pays ACP. Les programmes culture mis en œuvre dans le cadre de la coopération ACP-UE sont remarquables tant par leur niveau exceptionnel de financement que par la durée des actions soutenues (jusqu’à 3 ans). L’objectif est d’éviter le saupoudrage et d’obtenir des effets structurants sur les industries culturelles ACP. Cette spécificité contribue à «l’effet de levier» du programme, qui permet d’accroître la visibilité des opérateurs culturels ACP tout en leur conférant une plus grande crédibilité auprès des institutions locales, nationales et du secteur privé. Les missions assignées à l’Observatoire culturel lancé par Le programme ACP Cultures du 9e FED se sont poursuivies dans le cadre du volet «Politiques culturelles» du programme ACPCultures+. Ce dernier met à la disposition des décideurs culturels ACP les éléments nécessaires à la mise en place ou à l’amélioration du cadre réglementaire et des politiques culturelles multisectorielles, à travers des études, des analyses et des recommandations. De plus, des ressources importantes ont été allouées à la communication afin que les résultats et les bonnes pratiques puissent être plus largement valorisées et promues. La valeur ajoutée du programme réside dans les synergies développées entre les différentes composantes permettant d’améliorer l’impact de toutes les actions mises en œuvre. Grâce à une communication en ligne active et innovante, les résultats des projets soutenus, les outils et les études visant à améliorer le cadre réglementaire ainsi que les informations pertinentes sur le secteur sont publiées sur le site Web du Programme www.acpculturesplus.eu et sa page Facebook.

Principaux résultats atteints

Des centaines d’œuvres ACP ont été produites (13 longs métrages, 25 courts films d’animation 2D et 3D, 26 documentaires radiophoniques, des dizaines de créations chorégraphiques, des livres, des CD, des pièces dramatiques, des œuvres architecturales, des sites Web, des  plateformes en ligne, des festivals de films...). Beaucoup d’entre elles ont été récompensées lors de prestigieux événements culturels ACP et européens tels que le Festival de Cannes. Les œuvres ont circulé dans les pays ACP et internationalement. Les opérateurs culturels ont renforcé leurs compétences techniques, artistiques et de gestion. Grâce à des partenariats intra-ACP, la transmission du savoir-faire sud-sud a été encouragée et a permis d’améliorer l’impact sur le renforcement des capacités. Plus de 4000 artistes, techniciens ou managers ACP ont été formés dans un grand nombre de domaines tels que la production, la réalisation, l’édition, l’enregistrement sonore, la création radio, les creatives commons, les TIC, la danse, le théâtre et la musique ... Ces formations ont souvent conduit à la création d’emplois et à l’émergence d’une nouvelle génération de talents. L’appui ACP-UE a permis aux opérateurs culturels ACP d’étendre leurs zones traditionnelles d’intervention, de telle sorte que de nombreux réseaux professionnels ont pu se mettre en place ou se renforcer durablement. L’impact économique  dans les pays ACP est également très important, notamment en termes d’emploi des jeunes, d’investissements culturels et de développement des prestataires de services. La pérennité des projets a souvent été obtenue grâce à une collaboration élargie avec les pouvoirs publics. Enfin, les cadres juridiques des pays ACP ont été améliorés grâce à des répertoires, des études et des bases de données mis à la disposition des professionnels de la culture par la composante Politique culturelle du programme.

Perspectives

La stratégie intra-ACP du 11e FED prévoit la mise en œuvre d’un nouveau programme afin de soutenir la contribution des industries culturelles au développement socio-économique des pays ACP. Avec un budget indicatif de 40 millions d’euros, il visera à augmenter les revenus  économiques liés aux industries créatives ainsi qu’à valoriser les cultures ACP. Il est donc crucial de continuer à soutenir la production de biens et services ACP, en particulier la production d’images, l’un des outils les plus efficaces au service de la diversité culturelle.

L’un des principaux objectifs du Groupe ACP étant de « promouvoir et renforcer l’unité et la solidarité entre les États ACP, ainsi que la compréhension entre les populations ACP» (Déclaration de Georgetown - 1975), le soutien aux industries créatives et aux opérateurs culturels constitue sans aucun doute un élément stratégique pour atteindre cet objectif.

11 janvier 2017
© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu