CONFÉRENCE FINALE DU PROGRAMME ACPCULTURES+

12 février 2018

CONFÉRENCE FINALE DU PROGRAMME ACPCULTURES+

8 ET 9 FÉVRIER 2018

La conférence a réuni 150 participants pour présenter les résultats du programme et partager les bonnes pratiques mises en œuvre au cours des cinq dernières années

 

Le Secrétariat du Groupe des États ACP et l'Union européenne ont organisé la conférence finale du programme ACPCultures+ les 8 et 9 février 2018. Les objectifs de la conférence étaient de présenter les résultats du programme ACPCultures+ et de partager les bonnes pratiques mises en œuvre dans le cadre des actions soutenues au cours des cinq dernières années.

La réunion a été l'occasion de présenter le futur programme de soutien ACP-UE aux secteurs culturels ACP, avec une enveloppe de 40 millions d'euros.

Près de 150 représentants des structures bénéficiaires et partenaires, impliqués dans la mise en œuvre des 54 projets financés finalisés, étaient présents à l'événement. « A ce stade de notre vie, quand nous sommes bombardés de forces négatives, extrémistes et radicales, nous avons plus que jamais besoin de l'art et de la culture pour toucher les communautés, et en particulier les jeune »", a déclaré Stefano Manservisi, Directeur général pour la Coopération Internationale et le Développement à la Commission européenne.

Le pouvoir de la culture peut rivaliser avec n'importe quelle puissance politique, économique ou militaire, mais cette ressource historique riche et inexploitée nécessite des outils appropriés pour prospérer et avoir un impact.

« La culture est le vecteur de création du pluralisme, de la coexistence et du respect au sein des sociétés et entre le nord et le sud », a souligné Patrick Gomes, Secrétaire Général du Secrétariat ACP. « Le Secrétariat ACP estime que la culture pourrait être le moyen de contrer les effets des frustrations qui mènent au radicalisme et à la marginalisation, qui sont souvent aggravés par la pauvreté et le chômage », a-t-il ajouté.

Les résultats du Programme et des projets financés ont été présentés par Léonard Emile Ognimba, Sous-secrétaire général du Secrétariat ACP. De nombreux exemples illustrent l'impact des actions.

Les productions cinématographiques ont permis de créer des emplois de qualité. De nombreux films ont constitué une étape importante dans la construction d'un secteur cinématographique et audiovisuel fort dans les pays où les productions ont eu lieu. Les formations ont considérablement amélioré la capacité des artistes, des gestionnaires, des producteurs et des acteurs culturels à exporter leurs talents et leurs œuvres. Grâce aux projets financés, la distribution des œuvres a été améliorée.

Le Programme a permis à de jeunes artistes de plusieurs régions ACP de se rencontrer. Grâce à des résidences de création dans plusieurs disciplines, ces talents ont découvert des façons novatrices de promouvoir leur travail.

Les projets ont contribué à l'éducation à l’image et des publics. De nombreuses actions ont été mises en œuvre dans des zones reculées, multipliant l'impact et l'intérêt pour les populations locales.

De nombreux projets ont contribué à l'amélioration du cadre réglementaire et des politiques culturelles de plusieurs pays ACP.

« Ces thèmes sont importants parce que la culture ne concerne pas uniquement la danse, la musique, ou les films. Si nous parlons de développement, nous parlons de développement de la culture, de promotion d'une société résiliente, de renforcement des capacités des jeunes. Nous pouvons tout faire à travers la culture. Nous pouvons aborder l'employabilité par la culture. Par conséquent, la culture est un thème transversal, elle implique de nombreux secteurs », a déclaré Aida Liha Matejiček, chef de l'unité Culture, éducation, santé à la Commission européenne, DG Coopération internationale et développement.

Deux ateliers se sont déroulés en parallèle, et les représentants de chaque projet ont pu y présenter les résultats de leurs actions. Pour résumer les nombreuses discussions, il est possible d'affirmer qu'à travers le Programme :

  1. La qualité des œuvres créatives a été améliorée;
  2. La rémunération des artistes a été améliorée et le talent des jeunes artistes s'est développé;
  3. Alors que l'Europe continue d'être un marché lucratif, la durabilité des expressions culturelles locales a été renforcée par le développement et l'accès aux marchés locaux et régionaux;
  4. Le renforcement des capacités a été un résultat de tous les projets, qui a eu un impact positif sur les perspectives de carrière des personnes formées;
  5. La durée des projets a été identifiée comme l'un des plus grands défis, ayant un impact sur:
    • La création de partenariats et modèle d'affaires solides,
    • La transformation des mentalités, des marchés, des habitudes et du public.

Les projets d’une durée plus longue sont perçus comme plus favorables à la durabilité des actions.

La conférence a été l'occasion de présenter le prochain programme de coopération intra-ACP qui sera lancé en 2018 pour les 6 prochaines années. Giorgio Ficcarelli, chef du secteur Culture et dialogue interculturel à la Direction générale de la coopération internationale et du Développement, a déclaré que les priorités seraient les secteurs culturels et créatifs qui relèveraient la vitalité et la créativité et contribueraient à l'emploi, à la croissance économique, à la cohésion, à la diversité culturelle, à la paix et à la stabilité.

La production de biens de qualité, l'innovation, la durabilité, l'accès aux marchés, les nouvelles sources de financement, et le développement de l'audience sont les secteurs clés du nouveau programme de soutien.

Le Secrétariat du Groupe des États ACP et la Commission européenne publieront dans les prochains mois les appels à propositions pour identifier les structures, au niveau local et technique, qui seraient à même de soutenir des projets dans toutes les régions ACP et à travers des subventions en cascade. Pour les projets cinéma et audiovisuel, la Commission et le Secrétariat lanceront des appels à propositions adressés aux fonds audiovisuels et aux centres du cinéma des pays ACP et européens. Ces fonds géreront les aides et les subventions, selon des modalités définies par les lignes directrices.

 

© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu