LA COTE D’IVOIRE A PRÉSENTÉ UN NOUVEAU FONDS AUDIOVISUEL A CANNES

Printer Friendly and PDF

La Côte d’Ivoire a présenté un nouveau fonds audiovisuel à Cannes

Doté de 2 millions d’euros, ce fonds permettra d’ouvrir des nouvelles salles

Le Ministre de la Culture a présenté ce 20 mai à Cannes les mesures mises en place par le Gouvernement en faveur du cinéma et de l’audiovisuel

Le Ministre de la Culture de la Côte d’Ivoire, M. Maurice Bandaman, a présenté ce 20 mai à Cannes les nouvelles mesures mises en place par le Gouvernement Ivoirien en faveur du cinéma et de l’audiovisuel, dans une conférence à laquelle ont participé Mme Delphine Jaquet, productrice de Banshee Films et Pilippe Lacôte, réalisateur de RUN, soutenu par ACPCultures+.

« Nous savons qu’en Côte d’Ivoire il y a des producteurs et réalisateurs talentueux » a rappelé M. Bandaman. « Depuis 2013, grâce à l’impulsion du film RUN de Philippe Lacôte, financé par ACPCultures+, nous avons créé un fonds pour soutenir la production nationale. Ce fonds, qui s’inspire des fonds français et marocains, a permis de soutenir une 20aine de productions, nombreuses initiatives de promotion, notamment pour les jeunes, et des festivals. Grâce à une production qui est redevenue dynamique, la Côte d’Ivoire a été invité comme pays d’honneur au FESPACO en 2017 », a rappelé le Ministre.

« Nous voulons aller encore plus loin », a commenté Maurice Bandaman. « Le problème que nous avons aujourd’hui en Côte d’Ivoire, c’est l’absence de salles. Il y a vingt ans, nous avions plus de 500 salles sur le territoire. Nous n'avons plus que 5 salles aujourd’hui. Nous allons donc mettre en place un dispositif pour l’ouverture de nouvelles salles. Grâce à l’aide de fonds privés et des banques, nous espérons pouvoir ouvrir une cinquantaine de salles d’ici 5 ans. Mon Ministère a estimé que grâce à ces nouvelles salles, nous pourrions avoir 3 millions d’entrées par an en Côte d’Ivoire », a-t-il expliqué 

Le fonds va également financer des activités de formation. « Nous n’avons pas de grandes écoles de cinéma en Afrique », a souligné M. Bandaman. « Nous voulons financer la formation des jeunes, surtout dans les domaines de l’écriture de scénario et de la production et établir des liens avec des écoles en Europe pour réaliser des échanges et des partages ».

Philippe Lacôte a présenté son nouveau film, Zama King, qui sera financé par le fonds d’aide de la Côte d’Ivoire à hauteur de 200.000€. Zama King raconte l’histoire d’un jeune délinquant dans la prison d’Abidjan et sa lutte pour sa survie.

Delphine Jaquet, productrice de RUN, a rappelé l’importance du financement d’ACPCultures+ pour la mise en place d’une filière de formation en Côte d’Ivoire. « Nous avons profité de la production pour former sur le tas un grand nombre de professionnels, qui travaillent maintenant sur des productions locales ou internationales », a-t-elle expliqué.

29 mai 2017
© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu