Une participation croissante des opérateurs culturels ACP aux appels à propositions du programme ACPCultures+

Printer Friendly and PDF

Beneficiary project "Dakar Trottoirs". The actress Prudanse Maïdou and the film producer of "Dakar Trottoirs", on the set of the feature film directed by Hubert Laba Ndao.

Le Secrétariat du Groupe des Etats ACP se félicite de la participation croissante des opérateurs culturels ACP aux Appels à propositions du Programme ACPCultures+ « Pas de futur sans culture ».

Le 29 septembre 2012, en marge du Festival du Film de Trinidad et Tobago, a été lancé publiquement le second Appel à propositions du Programme ACPCultures+, clôturé le 20 décembre 2012. Disposant d’une enveloppe financière de € 15 250 244, ce nouvel Appel, lancé moins de deux ans après celui de 2011, présentait plusieurs nouveautés destinées à faciliter la participation des opérateurs culturels ACP : simplification des lignes directrices, prise en compte de toutes les filières culturelles, critères plus larges de l’éligibilité des soumissionnaires, publication de l’Appel en quatre langues (anglais, français, espagnol, portugais).

290 propositions ont été reçues au Secrétariat du Groupe des Etats ACP, soit 134 pour le Lot 1 (cinéma et audiovisuel) et 157 pour le Lot 2 (autres industries culturelles. Cela représente une augmentation de près de 35% comparativement aux 216 demandes reçues dans le cadre du 1er Appel.

Les demandes en provenance des régions Caraïbes et Afrique de l’Est en forte progression

L’évaluation des propositions reçues dans le cadre du deuxième Appel est actuellement en cours. Celle-ci a commencé le 15 janvier 2013, à la Maison ACP, à Bruxelles, lors de la séance d’ouverture réunissant des représentants du Secrétariat du Groupe des Etats ACP et de la Commission européenne.

D’ores et déjà, les premières données témoignent de la forte augmentation du nombre de requêtes en provenance de deux régions : les Caraïbes et l’Afrique de l’Est. En effet, les demandeurs originaires de ces régions sont deux fois plus nombreux à participer au deuxième Appel qu’ils ne l’étaient au premier Appel. Outre les 291 demandeurs, les projets reçus impliquent 857 partenaires dont près de 750 sont originaires d’Etats ACP.

Pour le Secrétariat ACP qui ne cesse d’œuvrer en faveur du développement des industries culturelles ACP et du renforcement des capacités des opérateurs culturels ACP, ces premiers éléments sont source de satisfaction.

Un comité d’évaluation, faisant appel à des assesseurs, se charge de la sélection des projets à financer. A l’issue des trois étapes constituant cette évaluation (vérification de la conformité administrative et évaluation des notes succintes ; évaluation du formulaire complet ; vérification de l’éligibilité), la signature des contrats des projets sélectionnés devrait intervenir au cours du mois de juillet 2013.

Beneficiary project "Earth-based architecture : a developing cultural industry". Official visit of the Minister for the Promotion of Women and Children, the Governor of Niamey, and Mayor of Nimaey Commune 5, at the earthen architecture construction site of a school in Karadje.

20 projets financés actuellement en cours de réalisation

Dès à présent, les 20 projets financés dans le cadre du 1er Appel à propositions sont en cours de réalisation. Ils concernent de nombreuses filières du secteur culturel (cinéma, audiovisuel, animation 2D et 3D, arts de la scène, industries éditoriales, architecture…), impliquent 58 opérateurs ACP et 21 européens, et couvrent les six régions géographiques d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Leur subvention représente le montant total de 8,3 millions d’euros.

Onze projets financés relèvent spécifiquement du cinéma et de l’audiovisuel. Six d’entre eux concernent la production de longs métrages : « Cristo Rey » réalisé par Leticia Tonos (République dominicaine) ; « Dakar trottoirs » de Hubert Laba Ndao (Sénégal) ; « Grigris » de Mahamat Saleh Haroun (Tchad) ; « L’Œil du cyclone » de Sekou Traoré (Burkina Faso) ; « Lombraz Kan » de David Constantin (Ile Maurice) et « Meurtre à Pacot » de Raoul Peck (Haïti).

Quatre actions relèvent de la formation : « ACP 3D » portée par l’Institut Africain de management (Sénégal), « Afriqu’Animaction »  du Studio Malembe Maa (République démocratique du Congo), «  DocuSound » de Col’Or Onlus (Italie), et « Professional series : cycles de formation pour la professionnalisation des séries TV africaines » dirigée par Canal France International (France).

Enfin, « AfricaFilms.tv-mobiCINE », portée par Idmage (France), s’inscrit dans le domaine de la distribution et de la diffusion.

Les neufs autres projets sélectionnés dans le cadre du 1er Appel à propositions relèvent des industries culturelles autres que le cinéma et l’audiovisuel. Industries éditoriales pour « Sudplanète » porté par l’association Africultures (France) et « Littafcar » de l’association Coopération par l’éducation et la culture (Belgique) ; architecture pour l’Action « L’architecture en terre : une industrie culturelle en développement » portée par le CISP (Italie) et arts de la scène pour le « Festival Africa Fête Itinérant » de Tringa Musiques et Développement (Sénégal), « Network for African Talents » de la Fondazione Ravenna Manifestazioni (Italie), « Music Bridges : interludio amongst Pacific, Africa and Europe» de COSV (Italie) ; le « Salon International de la Musique Africaine » du Bureau Export de la Musique Africaine (Sénégal) ; « Pamoja » des Studios Kabako (RDC) et « P-Stage » de l’association Para o Intercâmbio Teatral (Portugal).

Le Secrétariat du Groupe des Etats ACP apporte un soutien indéfectible et au long cours à tous les bénéficiaires du Programme ACPCultures+ afin de leur permettre de mettre en œuvre de manière effective et efficace leurs projets.

(publication : mars 2013)

© copyright 2012 : ECO3 S.P.R.L. - webmaster@acpculturesplus.eu